Recherche par date
avril 2018
D L M M J V S
« Mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Archives

Paul Bouchard

Une certaine culture séculière voit le sexe comme étant la cause sous-jacente de la faute originelle. Cette interprétation préjudiciable du récit biblique, parfois déguisée sous les oripeaux de l’humour, dévalorise la sexualité en l’entachant d’un sentiment larvaire de culpabilité.

Et pourtant, la Genèse estime le sexe « très bon » (Gn 1, 31).  Le Créateur l’a attribué… Continuer la lecture

L’épreuve de la liberté – représentée par le choix du couple de la Genèse d’expérimenter le bien et le mal par la voie des sens – se répercute dans le genre humain tout entier. La transmission d’une génération à l’autre de cette “tache originelle”, toutefois, ne s’effectuerait pas par hérédité, comme une tare génétique en quelque sorte. Elle… Continuer la lecture

Que symbolise « l’arbre de la connaissance du bien et du mal » que « Yahvé Dieu fit pousser » dans l’Éden et qu’il interdit ensuite de manger sous peine de mort ? De toute évidence, un arbre qui procure la connaissance morale n’est pas un végétal et le jardin dans lequel il pousse… Continuer la lecture

La juxtaposition du mythe de l’androgyne et de l’épisode de la création de la femme, dans l’article précédant, a mis en évidence le genre littéraire commun aux deux récits. Ce rapprochement aura pu choquer certains croyants qui désapprouveraient le fait de considérer sur un même plan, mythologies et narrations bibliques. Et ils auraient raison de voir dans les mythes une… Continuer la lecture

 Inutile de rechercher les traces archéologiques du jardin que le Créateur a aménagé pour « l’homme qu’il avait modelé ». L’Éden n’est pas un lieu géographique. C’est DANS l’être humain que Dieu « fit pousser du sol – c’est-à-dire du milieu terrestre – toute espèce d’arbres séduisants à voir et bons à… Continuer la lecture

Dans le premier récit de la création, Dieu crée l’humanité en tout dernier, après les astres, la végétation, les poissons, les oiseaux et enfin, après les animaux à la fin du sixième jour. C’est le dernier Acte créateur précédant le repos du septième jour. Dans le deuxième récit, au contraire, l’homme est créé en premier, avant la végétation et les… Continuer la lecture

En conclusion de mon dernier article, j’ai avancé que la face invisible de l’univers est analogiquement aussi immense que la face visible, puisque toutes les réalités sans exception proviennent de l’invisible. Toutes ont subi une invisible gestation avant d’apparaître visiblement. Toutes sont conséquemment porteuses d’invisible essentialité, qu’il s’agisse du dynamisme vital des organismes animés ou de la signification des objets… Continuer la lecture