Recherche par date
janvier 2021
D L M M J V S
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Archives
Oliver Maksan, AED International /Adaptation Robert Lalonde, AED Canada

Interviewé par l’œuvre internationale de bienfaisance catholique Aide à l’Église en Détresse vendredi dernier, le père Khalil Jaar, d’Amman en Jordanie a déclaré que l’Église catholique de Jordanie a recueilli des réfugiés musulmans et chrétiens originaires de Gaza. « Ce dimanche, à Amman, nous avons accueilli 87 personnes originaires de Gaza, dont 39 enfants. Grâce aux Nations Unies, ces personnes ont pu emprunter le point de passage d’Erez, entre Gaza et Israël. Le consul espagnol à Jérusalem les a ensuite accompagnées jusqu’à la frontière jordanienne ».

JordaniePuis cet l’ecclésiastique du Patriarcat latin d’expliquer : « Pendant que les blessés reçoivent des soins médicaux, nous avons placé tous les autres dans des pensions. Nous serions prêts à héberger d’autres réfugiés en provenance de Gaza, mais en raison du Ramadan, tous les logements d’Amman affichent complet, si bien que nous allons devoir patienter encore un peu. » Le père Khalil Jaar s’attend à recevoir environ 32 personnes supplémentaires.

Enfants traumatisés par les bombes

« Les enfants sont particulièrement éprouvés. Ils ont vécu l’horreur à Gaza. C’est pourquoi nous leur accordons une attention spéciale. Les membres de la paroisse jouent avec eux pour essayer de les distraire. Ils sont complètement traumatisés par les bombardements. Dans un territoire aussi exigu que Gaza, on sent bien passer les bombes, même lorsqu’on n’est pas directement concerné », confie le père Khalil Jaar.

« Plusieurs enfants rapportent que leurs maisons ou celles des voisins ont été détruites. Certains ont même vu des victimes des bombes dans les décombres tandis que de nombreux jeunes enfants paniquent à l’idée de rester dans une pièce fermée, de peur qu’une bombe ne leur tombe dessus », ajoute le père Khalil.

Les Nations Unies évaluent à quelque 700 Palestiniens, dont au moins 160 enfants, ayant péri lors des attaques israéliennes dans le cadre du conflit à Gaza. Au sein de sa paroisse, le père Khalil Jaar secourt environ 120 familles de réfugiés syriennes et quelque 320 familles de réfugiés irakiennes. L’AED lui apporte son soutien depuis déjà un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *